Quatre amis heureux tenant des snow-boards en montagne sur une piste de ski.

Les sports de l’hiver, de la glisse et de la neige.

FORME

A la vieille des vacances d’hiver, faisons un petit tour des sports d’hiver, principalement des sports de glisse et voyons leurs atouts.

Le ski alpin

Le ski alpin est organisé comme un véritable sport par un anglais Arnold Lunn qui fit des premiers essais à l’âge de dix ans en 1897 à Chamonix.
Même si le principe du ski alpin est simple (une paire de skis, des bâtons), qu’il suffit de monter et descendre des pistes le ski alpin a beaucoup évolué.

Il se pratique sur des pistes balisées, classées par couleur en fonction de leur difficulté (verte, rouge, bleue, noire). C’est une activité ludique à pratiquer en famille, entre amis qui fait s’enchainer des périodes de forte dépense énergétique (500 à 800 kcal/h en descente) et de longs moments de récupération (remonte pentes). Le ski alpin demande un travail musculaire important au niveau du dos et des muscles inférieurs mais aussi de façon moins importante au niveau de la sangle abdominale, des bras et des épaules.

Bien qu’étant un sport simple il mérite néanmoins de prendre certaines précautions :

  • se préparer physiquement au moins un mois à l’avance,
  • se munir de très bon matériel adapté à la stature, à l’âge, au niveau,
  • pour éviter les lésions, les entorses, il faut penser à faire régler son matériel par des spécialistes,
  • et surtout prendre des cours pour démarrer ou se perfectionner.

Le ski de fond

Le ski de fond est un sport populaire dans les pays d’Europe du Nord, du Canada ou d’Alaska. Les skis utilisées sont longs, étroits, ne possèdent pas de cares métalliques et sont fixés uniquement à l’avant du pied. Contrairement au ski alpin il ne nécessite pas de fortes pentes, il peut se pratiquer sur terrain plat mais il est destiné tout de même aux personnes possédant une bonne condition physique.

C’est l’occasion d’apprécier la nature, le silence, les magnifiques paysages, loin de la foule des pistes de ski alpins.

Il existe deux techniques, la technique traditionnelle, dite “pas alternatif” (“classique”), qui consiste à avancer dans deux traces parallèles et depuis les années 1980 la technique du “pas de patineur” (“skating”) dont le style au niveau des jambes peut s’apparenter au roller ou au patin à glace.

Ce ski est une forme de sport basé essentiellement sur l’endurance, il mobilise tous les muscles : fessiers, bras, jambes, dos, tronc et provoque une dépense énergétique intense (500 à 750 kcal/h). C’est un sport idéal pour qui veut s’affiner !!!!

Bien sur il demande les mêmes précautions que le ski alpin, mais comme pour tous sports qui demandent un effort intensif, il faut s’alimenter en conséquence et penser aux apports énergiques supplémentaires.

Snowboard ou surf des neiges

Le snowboard a envahi nos pistes dans les années 80, c’est un sport inspiré du surf sur mer. L’équipement se compose d’une planche de snowboard (board signifie « planche » en anglais et snow signifie « neige »), d’une paire de fixations (il en existe plusieurs types) et d’une paire de chaussures adaptées (plus souples). La position sur la planche est inspirée de celle du surfeur : de profil, les pieds en travers l’un derrière l’autre.

Le surf des neiges peut se pratiquer aussi bien sur les pistes damées et balisées, que dans des snowparks (parc de planche à neige) voire sur une neige fraîche.
L’apprentissage est plus facile et moins ingrat qu’au ski alpin puisque tout est permis, on ne skie pas on glisse, avec quelques cours on s’amuse déjà beaucoup !!

Le snowboard entraîne une importante dépense énergétique lors des descentes (500 à 800 kcal/h) et une bonne récupération lors des files d’attente et dans les remonte-pentes.
Ce sport sollicite fortement le dos et les membres inférieurs puisqu’elle demande une maitrise corporelle importante. La sangle abdominale et la taille sont fortement mises à l’épreuve lors des virages.

C’est un sport de sensations fortes qui aiguise le sens de l’équilibre et les réflexes.

Le Freestyle

C’est une discipline, héritière du skateboard, qui concerne le ski alpin ou le snowboard puisqu’elle consiste à faire des figures aériennes les plus originales possibles. Les sauts combinent des rotations et des sauts périlleux (flip, rodéo ou misty) associé à des grabs (action de saisir la planche avec la main).

Le jib(Slide) implique une utilisation originale de l’environnement urbain où le planchiste exécute des manœuvres glissées ou appuyés sur des objets fixes. Comme vous le voyez, tout le vocabulaire est emprunté à la langue anglaise.

C’est un sport très spectaculaire et très médiatisé.

Le matériel de Freestyle

Le matériel de Freestyle est spécifique : les skis sont bi-spatulés (des spatules aux deux extrémités), ce qui permet d’aller en avant comme en arrière, plus souples et plus légers ; la planche de snow-board est elle aussi plus légère et plus souple pour davantage d’aisance lors des sauts et une meilleure réception.


La dépense physique est aussi importante qu’en ski alpin ou en snowboard (500 à 800kcal/h) et sollicite les muscles inférieurs, le dos et la sangle abdominale et demande les mêmes précautions.

Mais c’est un sport qui permet une liberté créatrice totale, un bon sens de l’équilibre, de bons réflexes et une envie de défoulement !

Partagez :

Tagged