Deux morceaux de savons d'Alep.

Le savon d’Alep, son histoire, ses bienfaits.

BEAUTE

Le savon d’Alep est né dans la ville du même nom par les mésopotamiens (le nord de l’actuelle Syrie) il y a à peu près 1500 ans.

A l’occasion des croisades, sa recette, rapportée par les voyageurs de la Route de la Soie, aurait atteint l’Europe par l’intermédiaire de l’Italie et de l’Espagne. Il serait ainsi l’ancêtre de l’ensemble des savons durs au monde, et, en particulier du savon de Marseille, beaucoup plus récent.

Sa composition est assez simple et se transmet de générations en générations : de l’huile d’olive de deuxième pression à froid, à laquelle est ajoutée un minimum d’eau, une base (le plus souvent de la soude, autrefois extraite de la cendre de salicorne) ainsi que de l’huile de baies et feuilles de laurier laurus Nobilis, qui lui donne sa fameuse couleur, due à la présence de chlorophylle, avant le séchage.

La fabrication du savon d’Alep

L’huile d’olive lui donne ses caractéristiques hydratantes et nourrissantes, quant à l’huile de baies de laurier, elle renferme des actifs antiseptiques et antiparasitaires.
Sa fabrication est la même depuis des centaines d’années. O, chauffe l’huile d’olive avec de l’eau, la soude, l’huile de baies et surtout les feuilles de laurier dans de grands chaudrons ou dans une cuve. La cuisson se fait en plusieurs étapes et peut aller jusqu’à 24h.

La cuisson est arrêtée lorsque le savon atteint la consistance voulue, qui est évaluée à l’œil et au toucher par le maître savonnier. La pâte, verte et odorante, est d’abord lavée à l’eau salée pour en retirer toute trace de soude, puis elle est étendue sur une surface plane (un sol propre ou un plan de travail), où on la laisse reposer 24h.
La pâte ainsi obtenue est alors étalée pour être découpée en blocs, ce qui lui donne sa forme caractéristique. Les pains de savons seront ainsi empilés et devront sécher durant 9 mois dans des caves bien aérées.

Durant ce séchage, la chlorophylle privée de soleil, s’oxydera lentement en surface, et leur donnera cette nouvelle couleur marron si caractéristique, en l’absence de toute photosynthèse. La couleur du savon est un critère de qualité: un authentique savon d’Alep n’est jamais uniformément vert.

Si c’est le cas, c’est que le savon a été coloré dans la masse, à l’aide de colorants.

Les caractéristiques du savon d’Alep

Un critère important du savon d’Alep est sa teneur en en huile de baies de laurier. Celle-ci varie généralement entre 8 et 20%. Plus la teneur est élevée, plus les propriétés antiseptiques du savon sont importantes. Sachez toutefois que la saponification est très difficile avec plus de 35% d’huile de baies de laurier alors méfiez vous des étiquettes qui vous annoncent des pourcentages extravagants !!!!!

Traditionnellement le savon d’Alep est utilisé pour les peaux à problèmes, pour l’eczéma, le psoriasis, les mycoses, l’acné et même les pellicules et peut-être utilisé sur la peau de bébé sur lequel il soulage des croutes de lait.

Il s’utilise sur le corps comme sur le visage, pour la toilette, les cheveux ou le rasage mais son efficacité ne se résume pas à la salle de bain, en effet, placé dans vos placards il agira comme un véritable antimite naturel et protégera votre linge !!!

Alors à présent que vous en savez un peu plus sur ce merveilleux savon d’Alep et ses propriétés méfiez vous des contrefaçons, des copies et des mauvais savons qui pullulent désormais un peu partout car malheureusement il n’y a pas d’appellation d’origine contrôlée !!!

Partagez :

Tagged