Des rougeurs apparaissent sur la peau d'un visage.

Rougeurs et boutons, les gestes à adopter pour les atténuer !

VISAGE

En hiver, ou lorsque vient l’automne et ses variations de températures après les expositions au soleil répétées de l’été, la peau est souvent envahie de petites rougeurs et de boutons disgracieux.

Mais il existe tout un panel de gestes à adopter pour remédier à ces petits désagréments.

Par contre il est bon de savoir ce qui provoque ce genre de rougeurs et de boutons. Bien sur il y a les prédispositions génétiques mais aussi une exposition fréquente au soleil, au vent, au froid, à la pollution, des gestes un peu trop “vigoureux” lors de sa toilette ou de l’application de ses crèmes, une utilisation d’eau trop chaude ou trop froide ou des crèmes mal adaptées à sa peau.

Quelles sont les solutions ?

Tout d’abord il faut mettre une crème adaptée à son type de peau tous les matins avant de sortir pour la protéger du soleil, du froid, du vent ou de la pollution. Les peaux sèches, grasses ou mixtes trouveront facilement leur crème, il en existe même avec protection solaire suivant la saison.

Il faut savoir que pour des rougeurs importantes comme la couperose par exemple, il existe des crèmes avec une légère teinte verte (composant végétal) qui permet de masquer jusqu’à 30 % de la rougeur (ex : crème Diroséal).

Reposer la peau

Le soir, après l’inévitable démaquillage, il faut appliquer une crème pour nourrir et régénérer sa peau.
Cette crème sera choisie en fonction de votre âge car la peau ne vieillit pas de la même façon à 35, 45 ou 65 ans et on l’appliquera avec douceur car la peau supporte mal la manière un peu brusque que nous avons parfois de l’appliquer.
En parlant de démaquillage, sachez que les démaquillants en gel sont à privilégier.

Il faut aussi savoir que la température de l’eau avec laquelle l’on se lave est importante. En effet la température idéale se situe entre 32 et 34 ° pour éviter tout risque de desséchement et ne pas solliciter les phénomènes de “vasoconstriction” ou “vasodilatation” des petits vaisseaux sanguins qui se fragilisent à la longue.

Passons à présent au maquillage

Pour celles ou ceux (et oui, les messieurs aussi cherchent parfois à camoufler ces vilaines rougeurs) qui sont adeptes du naturel et qui n’ont pas trop l’habitude du maquillage, il faut choisir un fond de teint fluide qui sera parfait sur des zones comme les joues, que l’on appliquera en petite quantité en tapotant du bout des doigts.

Corriger les rougeurs

Mais pour camoufler les rougeurs plus importantes ou les tâches pigmentaires par exemple, il faut préférer une crème compacte sans conservateur et sans parfum, qui se pose avec une éponge, par petites touches sur le centre du visage, puis se lisse délicatement du centre vers l’extérieur du visage.
La richesse en pigments (40 à 45 %) de ce type de maquillage allie un effet couvrant remarquable avec peu de produit.

Pour les rougeurs plus importantes, lorsque le fond de teint est insuffisant, il faudra alors utiliser un correcteur vert, soit en pinceau pour les petites rougeurs soit en stick pour les imperfections plus importantes. Cette touche de vert va neutraliser – ou griser- la rougeur et permettre de la dissimuler de façon efficace et discrète, en superposant très peu de fond de teint.

Pour augmenter la tenue de son maquillage et aussi profiter d’un agréable instant de fraîcheur, on finalise sa mise en beauté par une légère brumisation du visage à l’aide d’un spray hydratant.

Solutions naturelles contre les rougeurs

Pour finir il y a tout de même des petites choses à savoir pour éviter l’apparition de boutons ou de rougeurs.
Le sommeil est important ainsi que l’hygiène de vie, une alimentation riche en vitamines et sels minéraux et bien sûr une bonne protection solaire dès que l’on est dehors, au jardin, en ballade ou encore plus à la plage !

Partagez :

Tagged