Produits sains à faible teneur en glucides, pour le régime cétogène.

Régime Cétogène ou Kéto : tout ce qu’il faut savoir !

REGIMES

Le régime cétogène ou kéto, mis au point il y a presque un siècle à des fins thérapeutiques, notamment pour soigner l’épilepsie. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le régime Kéto se caractérise par sa forte teneur en matières grasses et sa faible quantité de sucres.

L’objectif est de modifier le métabolisme et d’améliorer de cette manière la santé.

Ce type de régime a de nos jours un regain d’intérêt pour les personnes qui veulent perdre du temps. Son principe est basé sur la réduction drastique de glucides pour une augmentation de l’apport en lipides.

Ce type de régime est-il vraiment efficace ? Quels sont les côtés positifs et négatifs du régime cétogène, et, au final, que faut-il en penser ?
On fait le point !

  1. Qu’est-ce que le régime cétogène ?
  2. Comment fonctionne le régime cétogène ?
  3. Comment le régime kéto entraîne-t-il une perte de poids ?
  4. Les aliments du régime cétogène
  5. Les aliments conseillés
  6. Les aliments déconseillés
  7. Quels sont les bienfaits du régime kéto ?
  8. Quelle est l’efficacité du régime kéto ?
  9. Les contre-indications et dangers du régime cétogène
  10. Un régime qui manque d’équilibre alimentaire
  11. Conclusion, ce qu’il faut retenir

Qu’est-ce que le régime cétogène ?

L’alimentation cétogène a été mise au point dans les années 1925.

À la base, ce protocole alimentaire strict a été développé pour des cas pathologiques particuliers comme des personnes atteintes d’épilepsie. De nos jours, ce type de régime est utilisé en thérapie pour soigner des personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer ou de cancer.

Dans un tout autre domaine, ce régime a les faveurs de certains sportifs et pour favoriser la perte de poids.

La diète cétogène est axée sur la consommation forte de lipides, moyenne de protéines et très basse de glucides.

Il faut avoir en mémoire que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) considère que, pour un adulte, environ 10 à 20 % de l’énergie doivent provenir des protéines, 30-35% des lipides (les matières grasses) et 40-55% des glucides (les sucres).

Par comparaison dans un régime Kéto, 80% de l’énergie consommée provient des gras tandis que 15 % provient des protéines et seulement moins de 10% provient des glucides.
Ainsi, à titre d’exemple, pour une alimentation de 2000 calories par jour, 1600 calories devraient venir des gras, 250 calories des protéines et 150 calories des glucides.

Concept de Keto avec l'horloge, la fourchette et le ruban de mesure.

Comment fonctionne le régime cétogène ?

Le but de l’alimentation cétogène est simple : diminuer au maximum le glucose, notre première source habituelle d’énergie pour forcer l’organisme à aller puiser son énergie dans les gras. Il s’agit là du processus à l’œuvre au cours d’un jeûne.

A ce propos, on rappelle que ce sont les glucides que le corps stocke sous la forme de graisses, notamment au niveau de l’abdomen. Conséquence avec le régime cétogène, le corps ne stocke plus et les bourrelets se mettent à fondre ! Mais, ce régime pauvre en fibres risque de provoquer quelques problèmes de transit.


De plus, lorsque nous consommons peu ou pas de sucres, le corps utilise ses cétones grâce au métabolisme normal des graisses qu’il a ingérées. Cette source d’énergie autoproduite est plus efficace que celle apportée par le sucre. C’est pourquoi, on se sent en pleine forme !

Comment le régime kéto entraîne-t-il une perte de poids ?

Nos cellules fonctionnent en consommant du glucose. Le glucose est stocké dans le foie sous forme de glycogène et renouvelé par l’alimentation. Aussi, quand on supprime cet apport en glucides, l’organisme va utiliser ses réserves de glycogène jusqu’à les épuiser.

Au bout d’environ trois semaines, le foie ne contient plus de glycogène et le corps va alors puiser dans les graisses et les protéines. La conséquence en est une fonte des réserves graisseuses et une perte de poids.
Cette utilisation des graisses pour apporter de l’énergie à l’organisme entraîne la formation de corps cétoniques, d’où le nom de régime dit cétogène.
D’autre part, dans la diète cétogène, le corps commence à dégrader les triglycérides (gras) consommés, ou encore ceux stockés dans nos tissus adipeux, en acides gras, qui sont alors oxydés et transformés en énergie pour le foie.

Les aliments du régime cétogène

On l’a compris, les amateurs de sucreries ne sont guère préparés au régime cétogène. En effet, les glucides ne représentent que moins de 10 % des calories autorisées par jour. Ceci pour privilégier les lipides et les protéines.

Les aliments conseillés

Ce sont les viandes, poissons, œufs, huile végétale, huile de coco, légumes verts, olives, avocats, noix, amandes, fromages à pâte dure, produits laitiers entiers.

Les aliments déconseillés

Tous les produits sucrés, féculents et légumes riches en glucides. A savoir les carottes, les patates douces, les pommes de terre, les produits céréaliers comme les céréales, pâtes, riz, couscous, les préparations à base de farine, les pâtisseries. Ce sont aussi les légumineuses, les fruits, les fromages à pâte molle, le chocolat, les boissons végétales, boissons gazeuses, les sucres végétaux.

Quels sont les bienfaits du régime kéto ?

Les bienfaits du régime cétogène se traduisent sur divers plans.
Permet une glycémie plus stable et une moins grande production d’insuline par le pancréas. Cette fonction est utile en cas de problèmes de santé liés à l’hypoglycémie ou le diabète de type 2.

En cas de cancer, cette fonction permet de limiter la propagation des cellules cancéreuses qui se nourrissent principalement de glucose.
Apprendre au corps à puiser l’énergie du gras. Ce qui entraîne une endurance sur du plus long terme. Cette fonction est prisée par les sportifs d’endurance comme la course.

En cas d’épilepsie ou d’Alzheimer, cette fonction permet une stabilisation de la maladie en diminuant l’inflammation du cerveau associée à un taux de sucre élevé de manière permanente dans le sang.

Enfin, le régime Kéto, peut permettre une légère perte de poids sur le long terme.

Concept de Keto avec l'horloge, la fourchette et le ruban de mesure.

Quelle est l’efficacité du régime kéto ?

On a pu constater concrètement que le régime cétogène fait effectivement perdre du poids. Ceci est la conséquence du fait que le corps puise dans les réserves de graisses.
La perte de poids peut donc être rapide, ce qui est un signe de son efficacité. Cependant, dès que l’on recommencera à manger normalement, il faut s’attendre à une reprise de poids. Dans certains cas, on a vu qu’il est même plus important que le poids de départ.

C’est le bien connu, effet yoyo de nombreux régimes auquel le régime Kéto n’échappe pas !

On rappelle la meilleure manière de perdre du poids sur le long terme, sans mettre sa santé en danger. Il s’agit d’abord de procéder à un rééquilibrage alimentaire, si besoin en faisant appel à un spécialiste de la diététique. Puis, de pratiquer une activité physique régulière.

Les contre-indications et dangers du régime cétogène

Dans un autre domaine, il faut avoir à l’esprit que toutes les graisses ne se valent pas. Ainsi, si les Oméga 3 sont de bonnes graisses, en revanche les acides gras saturés sont très mauvais notamment pour le cœur et le foie.

Ainsi, le régime cétogène est contre-indiqué aux personnes qui souffrent de pathologies cardiovasculaires. Ceci, en raison du très fort apport en matières grasses qui bouchent les artères.
De même, ce régime est déconseillé aux personnes atteintes de troubles hépatiques.

Par ailleurs, la cétose nutritionnelle peut avoir des effets secondaires comme des douleurs à la tête, des nausées et de la fatigue. Puis, le manque de fibres peut causer de la constipation. Enfin, le manque de vitamines, de minéraux et d’électrolytes peut provoquer des calculs rénaux.

Au-delà des maladies cardiovasculaires, hépatiques et autres maux, toute personne qui a une pathologie quelconque ne doit surtout pas adopter ce mode alimentaire.
Enfin, et c’est là un point important, les corps cétoniques peuvent être toxiques pour le cerveau. Car, ce dernier est le seul organe qui ne peut vraiment fonctionner qu’avec du glucose.

C’est pourquoi, donc, plutôt que de supprimer tous les sucres sans discernement, il faut chercher à supprimer en priorité les sucres cachés dans divers aliments et notamment les produits industriels et plats tout préparés.

En effet, ce sont des sucres qui échappent, à notre insu, à notre vigilance et qui augmentent la quantité de sucres consommés chaque jour.

Un régime qui manque d’équilibre alimentaire

Les principes mêmes de ce régime basé sur un déséquilibre alimentaire sont contestés dans leurs fondements. Beaucoup voient dans le régime cétogène une manière d’entretenir un déséquilibre alimentaire néfaste à la bonne santé.

Par ailleurs, dans notre époque plus qu’avant, on critique le fait que ce régime soit très axé sur la consommation de produits animaux. Ce qui est source de problèmes de santé dénoncés en général par ce type de consommation sur le long terme.

Ainsi, il est dénoncé les abus de consommation de viande, et de charcuteries diverses préjudiciables à une bonne santé.
Puis, il est souligné également le manque de nutriments, de fibres, de vitamines et de minéraux.

Enfin, le régime Kéto entraîne aussi en général un débalancement du microbiote intestinal et ses conséquences sur notre état de santé.

Conclusion, ce qu’il faut retenir

On le voit bien dans cet article, adopter un régime cétogène n’est pas fait pour tous. En effet, il présente des contre-indications sérieuses et des limites importantes, avec quelques dangers.

C’est pourquoi, Il faudra donc peser le pour et le contre avant de l’adopter. Ce qui est certain, c’est qu’il faut d’abord consulter son médecin et un spécialiste de la diététique avant de se lancer dans ce type de régime. Au risque de commettre des erreurs préjudiciables à votre santé.

Photographie Aliments pour le régime cétogène © Yulianny
PhotographieKeto © Suchada Toemkraisri
Photographie © Elisseeva

Partagez :

Tagged