Abeille qui butine une fleur.

Mais qu’est-ce au juste que la gelée royale ?

NUTRITION

Nos chères petites abeilles produisent le miel bien sur, un des seuls aliments complets qui existe mais produisent aussi un aliment encore plus complet et plus riche que le miel : la gelée royale.

La gelée royale est le produit de sécrétion du système glandulaire céphalique (glandes hypopharyngiennes et glandes mandibulaires) des abeilles ouvrières, entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence (ouvrières qui portent alors le nom de nourrices).

La gelée royale, riche en vitamine, en glucides et protides.

C’est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, qui constitue la nourriture exclusive de toutes les larves de la colonie sans exception et de la reine de la colonie pendant toute la durée de son existence à partir du jour où elle quitte la cellule royale.

En effet, le liquide royal donne à la larve de reine un développement plus mature et surtout renforce et complète son appareil reproducteur.

La conséquence de la prise de ce produit est bien visible : l’ouvrière qui n’a reçu que pendant ses trois premiers jours ne vivra que pendant quarante-cinq jours et de son coté, la reine vivra quarante fois plus de longévité, à peu près quatre à cinq ans.

Contrairement au miel qui est l’assemblage de plusieurs éléments végétaux et minéraux, la gelée royale est purement animale c’est-à-dire ni pollen ni nectar n’entre dans sa composition.

La composition de la gelée royale se répartit ainsi : 4.5% de lipides, 14.5% de glucides, 13% de protides et 66% d’eau. On y trouve aussi différents types de vitamines.

La gelée royale est supposée comme l’élément le plus riche en vit B5, des sels minéraux et des facteurs antibiotiques. Évidemment, le liquide contient bien les six éléments naturels.

La gelée royale, une substance rare.

Mais la production de gelée royale est plus délicate et plus pointue que celle du miel car les abeilles produisent juste la quantité nécessaire à l’élevage du couvain (ensemble des œufs, larves et nymphes) et elle n’est pas stockée.

Les ruches sont conduites comme pour l’élevage de reine, la ruche est rendue orpheline en lui enlevant la reine. Des cadres sont placés dans la ruche avec des ébauches de cellules royales dans lesquelles l’apiculteur a mis des larves d’ouvrières âgées de 12 à 36 heures.

Deux ruches pour les abeilles dans un champs de fleurs.

Les ouvrières vont donner à ces ébauches la taille définitive des cellules à reines. Les nourrices servent de la gelée royale en abondance aux jeunes larves. Après 3 jours les cellules ont atteint leur maximum d’abondance.

Les cadres sont alors retirés, la gelée royale est prélevée par aspiration cellule par cellule.

Une ruche peut donner au maximum 300 grammes de gelée par an. Après cette récolte, la gelée royale est stockée dans des flacons de verre qui sont fermés par un bouchon en plastique, puis placés à une température de 2 à 5°C dans un endroit sans lumière ni humidité.

En respectant les consignes ci-dessus, la gelée peut être conservée pendant plusieurs mois.

Les bienfaits de la gelée royale.

La gelée royale a de nombreux bienfaits parmi lesquels on peut citer la fatigue, la faiblesse, la dépression, toute forme de fatigue physique et intellectuelle mais aussi les règles douloureuses.

Les bienfaits de la gelée royale sur les femmes ménopausées fut également cité par une étude clinique japonaise, étant donné l’action de cette dernière sur la production d’œstrogènes.

Quelques expérimentations in vivo et in vitro ont permis de constater une activité vasodilatatrice et hypotensive, une activité anticholestérolémique, un effet anticancérigène (très peu d’études scientifiques sur le sujet).

Donc n’hésitez plus, en cette période hivernale de fatigue et de lutte contre les divers microbes qui nous assaillent, faites une cure de gelée royale, sur une moyenne de 45 jours, à prendre le matin à jeun pour être en pleine forme !

Partagez :

Tagged