Les algues et leurs bienfaits sur la santé

SANTE

Haricots de mer, varech, laminaire ou encore spiruline, les algues ne sont pas seulement l’apanage de la restauration japonaise avec ses makis et ses soupes miso.

Les algues, les légumes de la mer

Haricots de mer, varech, laminaire ou encore spiruline, les algues ne sont pas seulement l’apanage de la restauration japonaise avec ses makis et ses soupes miso.

Des qualités nutritionnelles

Sur les 15 millions de tonnes d’algues produites chaque année dans le monde, 75 % se retrouvent dans les assiettes, principalement asiatiques, souligne le CEVA (Centre d’étude et de valorisation des algues).

Quelque 800 à 1 000 tonnes sont récoltées annuellement en France.

Les algues possèdent de grandes qualités nutritionnelles. D’un apport calorique très faible (sans graisses ni calories), elles contiennent des sels minéraux, oligoéléments et fibres – jusqu’à 87 % dans les algues brunes -, et des protéines, surtout la spiruline.

Certaines espèces en contiennent même plus que les oeufs, recèlent davantage de calcium que le lait et présentent des taux de vitamines élevés.

Les algues et les maladies

Des études ont démontré que différentes algues ou leurs composés avaient la capacité de contrer le développement de tumeurs mammaires chez l’animal et d’induire la mort de certaines cellules cancéreuses in vitro. Les algues, qui ont tendance à s’opposer à l’œstrogène, pourraient constituer un facteur protecteur dans le développement des cancers hormonodépendants comme ceux du sein ou de la prostate.

D’ailleurs la fréquence des cancers dépendant des œstrogènes est bien plus faible en Asie, gros consommateurs d’algues, qu’en Europe ou aux Etats-Unis.

L’action particulière des algues sur les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’hypercholestérolémie et l’hypertension serait due entre autres aux antioxydants, aux fibres et aux phytostérols que contiennent les algues.

Les algues ont aussi un pouvoir antioxydant même si leur composition et leur capacité antioxydante varient selon plusieurs facteurs, comme la profondeur où elles poussent et leur degré d’exposition aux rayons ultraviolets (UV).

Les algues contiennent différents composés antioxydants incluant des caroténoïdes (lutéine et zéaxanthine), des flavonoïdes (catéchines), des acides phénoliques (tannins) ainsi que certaines vitamines (principalement les vitamines C et E).

Quelles algues doit-on consommer ?

Vous connaissez forcément le nori, feuilles d’algues qui entrent dans la composition des sushis. Leurs tissus contiennent plus de protéines que la viande (près de 30 %) et près de dix fois plus de calcium que le lait.

Il s’agit également d’une source importante en vitamines A, C, E et B. 1 g seulement de nori sec suffit à couvrir 30 % de nos besoins journaliers en vitamines B12.

Et ce n’est pas tout. Cette algue ne contient pas moins de 10 acides aminés essentiels parmi lesquels l’acide glutamique ou la taurine.

Pour ne rien gâcher, une portion de nori est source de cuivre, de fer, de manganèse, de zinc ou d’iode.

La laitue de mer est jusqu’à 8 fois plus riche en vitamine C que l’orange et contenant 12 fois plus de fer que les lentilles, la laitue de mer est une source précieuse de nutriments.

Elle est une source privilégiée de calcium, de magnésium et de fer, avec des taux jusqu’à 10 fois supérieurs à ceux des épinards.

Sa richesse en vitamines et minéraux permet de renforcer le système immunitaire, d’améliorer la vision et de favoriser la production d’hormones sexuelles.

Protéines et vitamines

Le wakamé, servi généralement en salade dans les restaurants japonais, est aussi riche en protéines que les œufs, cette algue est également bourrée de vitamines A, B et C.

Avec un bon apport également en acides aminés, le wakamé est idéal pour stimuler l’organisme et favoriser le système immunitaire. Sa richesse en nutriment est également précieuse pour la santé de la peau et des yeux.

Consommée telle quelle ou sous forme de compléments alimentaires, cette algue est particulièrement légère, tout en étant très riche en calcium, potassium et magnésium.

Et les taux de fer, jusqu’à 4 fois plus élevés que dans les épinards, ne sont pas en reste, ce qui lui confère des propriétés reminéralisantes exceptionnelles.

Les algues peuvent être dangereuses

Attention toutefois, les algues n’ont pas que des qualités, elles sont parfois toxiques et dangereuses, et jouent même un rôle dans la pollution. Elles captent les métaux lourds, c’est pourquoi il faut rester vigilant quant à l’origine des algues.
En Bretagne par exemple il est certain que l’eau dans laquelle est cultivée l’algue est de bonne qualité.


Photographie Algues © Jiang Hongyan

Partagez :

Tagged