Le sport bon pour le cœur.

SANTE

Notre corps est constitué de muscles, mais le plus important reste le cœur, ce muscle fait office de pompe.

En se contractant et en se relâchant il fait circuler le sang et alimente l’organisme en oxygène. Les effets bénéfiques du sport sur l’appareil cardiovasculaire ne sont plus à démontrer.

La pratique régulière d’une activité physique permet en effet une vasodilatation des petites artères, ce qui fait baisser la tension artérielle, la quantité d’hormones de stress, ainsi que le taux de mauvais cholestérol. Le bon cholestérol augmente et le sucre est mieux assimilé par les cellules…

Tension artérielle

Au cours de l’effort, les artères qui irriguent les muscles s’ouvrent largement, les vaisseaux restent souples et se dilatent plus facilement. La pression dans les artères devient plus faible et la tension artérielle diminue même au repos.

Stress

En pratiquant un sport le système nerveux et les glandes déchargent moins d’adrénaline ce qui provoque un sentiment de paix plus intense.

Si l’on en croit une étude parue dans “Archives of Internal Medicine” d’octobre 1999, l’activité physique a une action calmante grâce à une substance produite par le cerveau : les endorphines, qui améliorent l’endurance face aux épreuves de la vie. Autant d’atouts contre la déprime ! Et une façon de rééquilibrer le mental.

Cholestérol, diabète

Le mauvais cholestérol est « capté » lors d’une séance de sport d’endurance et dirigé par le bon cholestérol jusqu’au foie où il est éliminé, mais la pratique sportive a tout intérêt à être associée à une hygiène de vie équilibrée pour également réduire le LDL (mauvais cholestérol). Comme l’activité physique stimule l’entrée du glucose dans les cellules musculaires, la pratique du sport pourra permettre de diminuer les doses d’insuline.


Les sports les plus recommandés sont bien sûr les sports d’endurance comme la marche, la natation, le jogging ou le vélo. Ces sports sollicitent longuement et à intensité moyenne une importante masse musculaire. Le cœur s’entraine sans brutalité à propulser plus de sang.


Ces sports sont de moyenne intensité : entre 60 et 70 % du maximum que l’on peut fournir.

Le principal avantage du sport d’endurance est d’apprendre à notre cœur à travailler à l’économie. Et le cœur sait mieux réagir à un effort bref et intense lorsqu’il est sollicité régulièrement. Les personnes qui pratiquent une activité sportive régulière ont cent fois moins de risques que les autres de faire un accident cardiaque

Diagrame Cardiaque.

Une étude récente sur la santé des femmes a révélé que la marche était un excellent moyen de se prémunir contre les maladies cardiaques. En effet, pour les femmes qui marchent deux heures par semaine ou plus, le risque d’attaque cardiaque est réduit de 30% et pour les femmes qui marchent régulièrement et à vive allure, le risque est réduit de 37%.

Mais sachez toutefois que si le sport vous rebute, avoir deux rapports sexuels par semaine améliore considérablement votre activité cardiaque !!
Le sexe n’est pas seulement bon pour le moral, mais a un réel impact sur le cœur.

Car les hommes qui avouaient faire l’amour au moins deux fois par semaine étaient en meilleure santé que ceux ayant des relations sexuelles épisodiques.

Il semble donc que les relations sexuelles ont les mêmes bénéfices sur le cœur et les pathologies cardiaques, que toute autre activité sportive (étude pratiquée par des chercheurs du New England Research Institute (Boston) en 1987).

Partagez :

Tagged

1 thought on “Le sport bon pour le cœur.

Comments are closed.