Une femme médite.

La méditation : les différentes pratiques et leurs bienfaits.

YOGA

Sous la pression de notre société occidentale, nombre d’entre nous se sont déjà trouvés dépassés par les évènements. Un travail trop stressant, des journées à rallonge, des responsabilités grandissantes et, finalement, peu de temps pour nous. Le résultat est sans appel, le surmenage n’est pas loin.

Notre cerveau, trop sollicité, a besoin de repos.

Arrivée d’Orient, la méditation propose, à ce titre, la solution afin de se réapproprier pleinement notre corps et notre esprit.

D’où vient la méditation ?

Elle existe depuis des millénaires. Et même si sa datation est bien compliquée, force est de constater qu’elle fait partie de l’histoire de l’humanité depuis bien longtemps. Aujourd’hui, et pour la plupart d’entre nous, quand on pense à la méditation on pense à Bouddha.

Siddhartha Gautama, est un prince cantonné à une vie de château. Il découvre, suite à une sortie hors de l’enceinte de son palais, la pauvreté et la douleur. C’est une véritable révélation pour lui, et le début d’une aventure spirituelle hors du commun.
Le bouddha était né.

La méditation est une pratique spirituelle que l’on retrouve dans bon nombre de religion. Le taoïsme, le bouddhisme, l’hindouisme et tant d’autres… Ces variantes sont aussi nombreuses que ses applications.

Arrivée depuis quelques années en Occident, la méditation s’adapte à nos modes de vie et évolue avec ses pratiquants. Faisons un point sur quelques pratiques méditatives.

Quelques-unes des pratiques méditatives les plus répandues en Occident.

Avec son arrivée en Occident, la méditation a subi des modifications importantes. L’une des principales est la notion de pratique spirituelle.
En effet, la méditation est initialement intégrée dans une démarche spirituelle profonde.

Aujourd’hui, même si cette notion de spiritualité tend, peu à peu, à se démocratiser dans notre société, elle n’est pas, cependant, la pierre angulaire de notre pratique.
Regardons donc de plus près quelques méditations à l’occidentale et leur déroulement.

Le yoga

La méditation et le yoga sont étroitement liés. C’est la porte d’entrée la plus commune vers la méditation. Le yoga est avant tout un art de vivre. Il permet, par le biais d’exercices autant respiratoires que posturaux, de prendre conscience de son corps.

Chaque exercice à son propre impact, sur le corps comme sur l’esprit. Il offre l’occasion de s’ancrer à la terre. Le mental est redirigé vers la conscience de son propre corps et sa place dans l’espace.

Les types de yoga sont très nombreux, chacun ayant ses spécificités. Cette discipline se démocratise et offre la possibilité de pratiquer un sport doux en s’initiant à la méditation.

La méditation de pleine conscience

C’est la méditation la plus courante aujourd’hui dans notre société. Elle s’intègre aussi bien dans les écoles que les prisons et les hôpitaux. Il s’agit de se rendre présent à l’instant, en balayant nos pensées d’un souffle.

Plusieurs exercices, aux durées variables, permettent de méditer en toutes occasions, ou presque.

Les exercices les plus courts peuvent se pratiquer au travail, dans les transports en commun, dans une salle d’attente… Nul besoin d’être au calme, sans un bruit ou allongé. C’est le principe même de cette méditation : se rendre présent à tout ce qui est là, près de nous.

Accepter les bruits environnants, et tout ce qui nous entoure. Il nous suffit de respirer calmement. Le but est tout simplement de prendre un temps pour soi, pour ce que nous sommes au fond de nous.

Regarder par la fenêtre et observer le ciel est un moment privilégié que nous nous offrons à nous-même.

Les exercices plus approfondis peuvent durer 15 à 30 minutes. Ce sera, cette fois-ci, l’occasion de ressentir notre souffle et tout notre corps. Notre esprit sera tenté de partir dans ses pensées, il faudra alors nous recentrer sur nos sensations.

Paysage empli de sérénité, propice à la méditation.

Le ressenti donne de l’intensité à nos pensées

Enfin, un autre type d’exercices peut-être fait en toute circonstance : ce sont les exercices en actions. Le but ici est de vivre sa vie en pleine conscience, dans les gestes du quotidien. Il s’agit de se concentrer uniquement sur ce que l’on fait et ce que l’on ressent.

Par exemple, le repas sera l’occasion de ressentir avec intensité le goût des aliments, le mouvement des mâchoires et la déglutition.

Au travail, cet exercice permet d’arrêter de vivre dans le futur. Bien souvent, lorsque nous écoutons nos collaborateurs, nous préparons notre réponse et pensons à ce que nous allons faire en conséquence.

En vivant en pleine conscience, nous prenons le temps d’écouter simplement et activement. Nous ne faisons alors qu’une seule chose à la fois.

Ses exercices servent à prendre conscience de nos pensées, à les maîtriser et à nous apprendre à nous en détacher. Vivre en pleine conscience c’est vivre intensément chaque instant pour ce qu’il est.

La méditation transcendantale

Elle consiste à atteindre un état de transcendance, par le biais de la récitation de mantras, les yeux fermés. Cette méditation dure environ 15 minutes et est effectuée deux fois par jour. Les mantras sont des syllabes ou ensembles de syllabes, mots ou phrases, prononcés de manière rythmée à voix haute, basse ou intérieurement.

De nombreux mantras existent et chacun d’eux a une valeur particulière dans les religions hindouistes et bouddhistes. Ceux qui ne souhaitent pas incorporer de notions spirituelles dans cette pratique peuvent donc créer leur propre mantra.

Ce sera l’occasion pour le pratiquant de se focaliser sur lui et d’oublier les pensées parasites qui l’assaillent.

La méditation sonore

C’est une méthode de relaxation et d’apaisement par le son. Les bols tibétains, les flûtes amérindiennes et les gongs font partie, entre autres, des instruments utilisés dans la méditation sonore. Les sons propagent des ondes et des vibrations qui réharmonisent notre musicalité intérieure.

Ils apportent le calme et la sérénité, apaisent l’anxiété et régulent les humeurs.
Les séances durent en moyenne 1 h afin de plonger le pratiquant dans un état de relaxation profond.

La méditation guidée

Elle permet de travailler sur des points en particulier. Ainsi, vous pouvez travailler à une meilleure estime de vous-même, vous relaxer, affronter vos angoisses, faire un nettoyage énergétique… les possibilités sont nombreuses.

La méditation guidée est une bonne entrée en la matière pour les novices en quête de développement personnel, qui seront rassurés de se sentir épaulé.

Les effets positifs de la méditation.

Les effets sont nombreux pour tous ceux qui commencent à faire de la méditation de façon régulière. L’un des effets les plus immédiats est la réduction du stress. La méditation permet, en raison des moments de repos qu’elle accorde à notre cerveau, de baisser notre niveau d’anxiété.

Nous sommes dans l’instant présent, et à ce titre, nous mettons de côté tout ce qui peut nuire à notre quiétude.

Conjointement, une pratique courante de la méditation peut en conséquence diminuer la tension artérielle des personnes sujettes à l’hypertension. Grâce à son action relaxante profonde, elle aide également à l’endormissement.
Elle peut ainsi contribuer, avec une hygiène de vie adaptée, à l’amélioration des symptômes de l’insomnie.

Concentration et créativité

Ainsi reposés et recentrés sur nous-mêmes, nous sommes également plus à même de nous connecter aux autres.
Notre humeur est meilleure et nos interactions sociales s’en ressentent ! Globalement, nous nous sentons plus en phase avec nous-même.

Notre esprit est reposé et nous sommes plus efficaces dans nos tâches quotidiennes. Une meilleure concentration, plus de créativité… la liste des bienfaits reste propre à chacun et est presque illimitée.

Au travail ou à la maison, pour 5 minutes ou pour 1 h, la méditation nous permet de prendre du temps pour nous ancrer et retrouver notre sérénité d’esprit.

Partagez :

Tagged