Mal de ventre du à une intolérence au gluten.

Comment savoir si l’on est intolérent au gluten.

SANTE

Il est souvent très difficile de diagnostiquer une intolérance au gluten, tant les différents symptômes peuvent faire penser à d’autres pathologies.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten fait référence aux protéines dans les céréales, telles que le blé, l’orge et le seigle.

Le gluten est un mélange de plusieurs protéines comme la prolamine, la gliadine, et la gluténine. Si l’on retrouve du gluten dans d’autres composants alimeantaires, c’est parce que les industiels se servent des propriétés de ces protéines qui sont un liant naturel pour les plats cuisinés.

Le gluten apporte aussi au pain l’élasticité de sa pâte et permet à celle ci de bien lever pendant la cuisson.


On trouve des céréales sans gluten. L’amarante, le quinoa, le maïs, le sorgho, le millet, le riz complet, le sarrasin, l’avoine en sont dépourvu.

L’intolérence au gluten

L’intolérence au gluten peut se manifester de différentes façons. Les effes peuvent varier de l’inconfort digestif à des douleurs abdominale, des nausées, voire des vomissementses, et même à troubles du caractère.

Dans son dévellopement ultime l’intolerance au gluten déclanche la maladie coeliaque dont les symptomes peuvent varier d’un individu à l’autre. La diagnostiquer reste donc assez difficile.

On sait que des pre-dispositions génétiques sont en cause, mais la maladie peut aussi apparaître chez une personne qui a ingéré du gluten après plusieurs années sans probléme apparent.

On estime qu’un grand nombre de personnes ne sont toujours pas diagnostiquées et ignorent ce qui cause leurs symptômes.

La maladie coeliaque

Il n’y a pas vraiment de symptôme pour reellement diagnostiquer la maladie coeliaque. Ce qui peut se décrire comme une forme d’intolérance au gluten, est en fait une combinaison de symptômes. Il existe de nombreux cas où la maladie n’a pas été diagnostiquée, parce qu’elle partage certains symptômes avec d’autres maladies.

Parmi les symptômes qui peuvent se manifester, vous avez bien sur la douleur abdominale, la diarrhée, la perte de poids, les nausées, une intolérance au lactose, la dermatite et les troubles du comportement. Cela peut même aller jusqu’a l’irritabilité ou la dépression.

Vous pouvez constater donc qu’a la vue de tous ces problémes liées a notre santé, il est difficille de réellement diagnostiquer la maladie coeliaque.

Ce que nous savons, c’est que la maladie coeliaque agit sur l’intestin grêle par la destruction des villosités intestinales en raison du contact avec le gluten.

Cette destruction des villosités de l’intestin grêle, engendre une mauvaise assimilation des nutriments. Il n’y a donc plus rien pour assurer leur passage dans le sang. Cela en devient dangereux pour la santé puisque votre organise va être privé des minéraux, vitamines et nutriments dont il a besoin pour son bon fonctionnement.

Pain sans gluten dans un magasin.

Les carences alimentaires

Si le corps devient incapable d’absorber les nutriments nécessaires, peu importe la quantité de nouriture que vous allez absorber, vous serez toujours en carence des nutriments. Et parce que vous ne recevez pas les bonnes quantités de nutriments, votre corps s’affaiblit et devient plus sensible aux autres maladies.

Les tests pour diagnostiquer la maladie peuvent être effectués par l’analyse d’échantillons de sang. Ce que les médecins recherchent, ce sont les taux élevés d’anticorps, plus spécifiquement les anti-gliadines, anti-endomysiums et anti-transglutaminases dans le sang.

Il a été découvert que les personnes atteintes de la maladie coeliaque ont des niveaux élevés de ces anticorps. Ces anticorps identifient le gluten comme une menace pour le corps et tentent de s’en débarrasser comme si le système immunitaire essayait de se débarrasser de virus et de bactéries.

Les complications induites par l’intolérence au gluten

Cependant, il arrive que les niveaux de ces anticorps soient normaux, et pourtant les patients présentent toujours des symptômes de la maladie cœliaque.

La seule chose dont on à pû se rendre compte, c’est que lorsque le gluten à été abscent de leur nouriture, ces personnes ont commencé à se sentir beaucoup mieux.

La maladie est vraiment difficile à diagnostiquer, mais à travers des observations et des analyses de laboratoire, la tâche n’est pas impossible.

Si elle n’est pas diagnostiquée, la maladie peut potentiellement entraîner des complications et d’autres maladies plus dangereuses. Le lupus, le diabète, la polyarthrite rhumatoïde, la colite microscopique et les maladies thyroïdiennes auto-immunes font partie des risques auxquels les personnes atteintes doivent faire face.

La nutrition face au gluten

Bien sûr, la malnutrition sera un point de départ pour les carences en vitamines A, B-12, De, E et K qui peuvent provoquer une anémie et une perte de poids.

Le corps manquera également de calcium, ce qui affectera grandement la densité osseuse.

Les dommages causés par la maladie peuvent également entraîner d’autres réactions allergiques à partir d’aliments qui ne contiennent même pas de gluten, comme le lactose.

Partagez :

Tagged