Comment avoir de belles jambes

BEAUTE

Avec ces beaux jours qui ressemblent déjà à un été nous avons ressorti les jupes, les shorts, les jambes se dénudent mais une question se pose, comment avoir de jolies jambes pour l’été qui s’annonce ?

Les james doivent être hydratées

Tout d’abord parlons du trio gagnant qui s’impose : gommage-épilation-hydratation qui est un minimum pour de jolies jambes.

Mais bien sûr comme rien n’est simple il y a des zones rebelles, ces zones où la cellulite et les capitons s’emmagasinent.

Parfois il suffit juste de masser ces zones rebelles deux fois par jour avec des produits adaptés en utilisant la technique du palper-rouler mais il existe deux zones plus « sensibles » qui sont les genoux et les mollets.

On oublie souvent les genoux

Pour les genoux, une seule solution : des massages bi-quotidiens dans le sens des aiguilles d’une montre, sans hésiter à pétrir la peau pour la désengorger. A accompagner, éventuellement, d’une crème raffermissante ou amincissante.
Pour affiner les chevilles, on les modèle avec des mouvements en rond, du talon jusqu’au bas du mollet.

Faites travailler vos jambes

L’exercice est essentiel aussi pour muscler ses gambettes, la marche évidemment, elle booste la circulation sanguine et affine la jambe.

Opter pour un bon footing à une allure normale au moins 20 mins par semaine mais aussi faites quelques longueurs de piscine !

Et n’hésitez pas à laisser l’ascenseur de côté au profit des escaliers, pour celles qui prennent le métro, descendez une station avant et faites le reste du chemin à pied, voilà un sport utile et gratuit !

Pensez aussi à la danse, la salsa par exemple, très à la mode en ce moment est idéale pour sculpter le bas du corps !

Massages et circulation

Vous connaissez bien sûr le slogan publicitaire « Buvez, éliminez » et bien c’est tout à fait vrai. L’eau et le thé sont vos principaux alliés et favorisent l’élimination.

Evitez les boissons trop sucrées comme les sodas qui favorisent le stockage des graisses et l’apparition de la cellulite.

Mais comme toujours l’alimentation joue aussi un rôle important, manger des bons aliments riches comme le raisin, le kiwi, la clémentine, le poivron. Evitez les grignotages et mangez à heure fixe.

Connaissez-vous les douches écossaises ?

Dirigez le jet de la douche vers les zones sujettes à la cellulite comme les hanches et les cuisses. Insistez quelques instants en mouvements circulaires, en alternant eau chaude et eau froide. Un geste simple qui active la circulation.

Avoir de belles jambes, c’est aussi avoir des jambes en forme

Jambes lourdes massées par une femme.

Jambes pesantes, mollets douloureux, fourmillements, crampes nocturnes, pieds et chevilles enflés, des huiles essentielles pour soulager les jambes lourdes.

Voici les symptômes liés aux jambes lourdes lorsqu’il fait trop chaud, que les vêtements sont trop serrés, que le chauffage au sol est en marche ou lorsque une station debout ou assise est trop prolongée, un vrai handicap au quotidien !

Mais qu’est-ce qui provoque tout ceci ?

Le problème est avant tout mécanique : le sang remonte habituellement vers le cœur, puis le poumon, et ceci en défiant les lois de la pesanteur.

Les parois des veines doivent donc être suffisamment toniques pour y parvenir et empêcher qu’il ne redescende vers les chevilles. Or avec la chaleur, les vaisseaux ont tendance à se dilater et le retour devient plus laborieux.

C’est là que l’aromathérapie peut être utile, nous allons voir comment.

Le cyprès toujours vert

L’huile essentielle de cyprès est incontournable de la congestion veineuse, à la fois phlébotonique et lymphotonique.

Déposer dans le creux de la main 3 gouttes d’HE pour 10 gouttes d’huile végétale (HV) de calophylle ou de macadamia, puis masser de bas en haut.

Comme elle est légèrement oestrogène-mimétique, elle ne doit cependant pas être utilisée en cas de mastose.

La menthe poivrée

L’effet glaçon du menthol soulage la sensation de jambes lourdes et la douleur, notamment au coucher. L’huile essentielle de Menthe Poivrée a des constituants qui vont permettre une régulation de la circulation du sang dans les organes et les tissus.

Parmi ces constituants, les monoterpènes limitent la dilatation veineuse, principale cause de la mauvaise circulation du sang et de l’apparition des jambes lourde mais elle contient aussi des carbures sesquiterpéniques (béta-caryophyllène) qui permettent d’activer la circulation sanguine dans les veines.

Elles renforcent les parois veineuses et facilitent ainsi l’action des agents monoterpéniques.

C’est une huile essentielle qui ne doit pas être appliquée pure sur la peau. Il faut donc la diluer dans de l’huile végétale (jusqu’à 15% pour un massage corporel).

La lentisque pistachier

Tout contre le réseau veineux se trouve le réseau lymphatique. Si l’un est engorgé, l’autre l’est aussi.

Les structures veineuses et lymphatiques étant trop à l’étroit, le drainage ne peut plus être assuré. C’est donc là qu’intervient l’huile essentielle de lentisque pistachier, issue de l’arbre au mastic que l’on trouve au Maroc et qui a des propriétés décongestionnantes.
En mélange dans votre préparation huileuse.

Appliquer localement votre mélange en massages ou frictions sur la zone concerné.

L’Helichrysum italicum

L’Helichrysum italicum ou l’immortelle d’Italie possède une activité vasculaire essentielle à travers ses vertus anti-coagulantes, qui agissent sur la « crasse sanguine » rendue plus hémodynamique, et ses vertus anti-inflammatoires qui limitent l’œdème. Elle agit en outre en prévention des complications de la stase veineuse.

Associez 2 gouttes d’HE à 20 gouttes d’HV de calophylle ou mieux, d’arnica.

Contre les problèmes veineux

La bonne synergie pour résoudre la plupart des problèmes veineux :

2 gouttes d’HE de cyprès + 1 goutte d’HE de menthe poivrée + 1 goutte de lentisque pistachier + 10 gouttes d’HV de macadamia.

Quelques astuces pour vos jambes

Pour finir voici quelques petites astuces : évitez de croiser vos jambes ce qui entraine une mauvaise circulation sanguine, surélevez les le plus possible et ne restez pas debout trop longtemps.


Photographie Jambes © Alla Serebrina   –   Photographie Douleurs aux jambes © Alan Poulson

Partagez :

Tagged